Des nouvelles de Nouvelle-France : histoires galantes et coquines

Montréal, Leméac, 1994; Bibliothèque québécoise, 2006.

Puisant dans une tradition littéraire ancestrale et éprouvée , Jean Marcel importe en Nouvelle-France les motifs immémoriaux de la littérature galante, ceux auxquels Boccace et Marguerite de Navarre ont, entre autres, su rendre honneur en leur temps. L’auteur met dans de beaux draps certains personnages choisis dans deux siècles d’histoire et trouve même à s’inspirer de quelques faits avérés.

 

Voici soixante nouvelles truculentes qui amuseront les historiens, raviront les amateurs de belles-lettres galantes, et sauront séduire tous ceux et celles qui se connaissent — ou acceptent de se reconnaître quelques fibres friponnes.

Une Nouvelle-France galante et libertine: pourquoi pas? Après tout, de la vallée laurentienne à celle du Mississippi, la colonie «ne fut point si petite qu’on n’y trouvât tous les vices des hommes». Dans ce recueil d’une soixantaine de nouvelles, l’iconoclaste Jean Marcel imagine les indécences (fort inventives) auxquelles se livraient nos bons colons, de la cale du navire qui les amenait en Amérique jusqu’aux salons de l’élite administratrice de Québec, où l’on passait si facilement (nous jure-t-on) du bordel au confessionnal. L’écrivain ratisse ainsi le territoire, créant de toutes pièces ces aventures qui lui ont été inspirées par la tradition orale. Le tout dans ce style délicieusement suranné, emprunté à Boccace, Marguerite de Navarre, La Fontaine et aux multiples conteurs anonymes ayant parsemé le vieux continent de ces «livres qu’on ne lit que d’une main».

 

VOIR, 1er février 2007

© 2019 Jean Marcel. Tous droits réservés.

Site créé par Guy D'Amours